Autres projets

Tup de luxe

Projet conçu avec l’association Rhénanie 
Tupperware en grès ou en porcelaine – couvercle en frêne + cire d’abeille – joint en silicone
Projet réalisé avec la céramiste Catherine Remmy
Disponible sur commande

 

Depuis les années 50, nous utilisons des tupperware. Or à l’heure actuelle, beaucoup de questions se posent quand à la toxicité de certains plastiques employés à leur confection. Le pyrex revient alors en force: on préfère désormais trimballer son repas du midi au travail dans un contenant lourd, mais 100% sûr pour notre santé, plutôt que dans quelque chose de léger mais pas fiable.

L’emploi de la porcelaine mais plus particulièrement du grès a longtemps largement été utilisé pour réaliser des contenants pour accueillir la nourriture. Je souhaite lier les usages d’hier aux besoins d’aujourd’hui à travers une série de contenants.

Désormais grâce au grès, je peux chauffer mes raviolis à même le contenant et manger dedans ! Il devient un plat à l’instar de celui en plastique (non préconisé pour être chauffé): c’est pratique. De plus, le matériau permet à la nourriture de rester chaude plus longtemps.

On est au travail comme dans un bon restaurant où les assiettes ont été chauffées avant d’y mettre le met : si c’est pas du luxe ça !

 Je mêle au sein de la série de contenants (un petit, un moyen, un grand se rangeant les uns dans les autres) le grès de Betschdorf et la faïence de Delft, le gris et le blanc. Comme couleur commune le bleu: il devient fonction, joint de silicone entre le couvercle et le contenant.

Les tupperware sont tournés par la céramiste Catherine Remmy dont la pratique du grès est une histoire familiale depuis le XVIème siècle ! La question de l’héritage et de la continuité de cette pratique repose sur ses épaules, les céramistes à Betschdorf étant de moins en moins nombreux.

 

  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image