Autres projets

I  
AM    
H A P P Y
! ! !

et oui heureuse de la parution de mon travail dans un ouvrage monographique, mille merci à la maison Eyrolles

ACHETER ICI
BUY HERE (http://www NULL.eyrolles NULL.com/Audiovisuel/Livre/initiation-au-design-culinaire-9782212142396)
 

Et si tu n'aimes pas lire
ECOUTE moi en parler ici!

 

Mais en fait le design culinaire kesako ? De cette jeune discipline, la définition qu’on en fait est souvent floue et fausse et c’est presque normal car elle n’est pas encore présente dans notre quotidien comme l’est le design d’objet.

Ce n’est pas une décoration comestible sur une assiette (non la carotte taillée en fleur posée sur le bord de l’assiette, ça n’est pas du design culinaire); ça ne concerne pas non plus les arts de la table même si les ustensiles et les contenants font partie intégrante de la recherche des designers: la vaisselle que vous venez de sortir, si jolie soit elle, n’est pas du design culinaire.

 

Le design culinaire vise à trouver de nouvelles formes à ce que nous mangeons, une sorte de mise à jour, pour mettre en avant les préoccupations actuelles en comprenant le monde qui nous entoure. Il n’est rien d’autre que du design appliqué à la nourriture. Mon but est de travailler sur le sens de ce que l’on mange à travers les formes et les installations que je propose. Cela grâce à plusieurs champs qui permettent de questionner notre pratique quotidienne de se nourrir.

Je design le moment du repas (son sens) et non le repas en lui-même (le plat) même si à travers le sens je travaille aussi le plat ! Cela entend que je ne suis pas cuisinière. Le designer s’associe toujours avec un artisan afin que son projet voit le jour: il conçoit une chaise, il ne la fabrique pas. Je suis donc associée à un cuisinier, un pâtissier, un charcuter, qui lui réalisera le plat, le mets, la chose à manger suivant les indications conceptuelles que j’aurai élaborées.
C’est le cuisinier qui par ses propres recherches, finalisera le projet, lui donnera naissance. Certains designers s’entourent de scientifiques, de biologistes, d’ingénieurs: c’est de ces associations riches que l’on peut répondre au plus près à des questionnements actuels pour demain (je pense au développement d’emballages comestibles par exemple).

Pour en savoir plus, achète toi le livre !

  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image